Arnaque Cashlib : comment ça marche ? Comment récupérer son argent ?

arnaque-cashlib

Qu’est ce que Cashlib ? Comment fonctionnent les arnaques Cashlib ? Peut-on récupérer l’argent perdu quand on est victime d’une fraude Cashlib ? On vous détaille tout ça dans cet article !

Il y a quelques semaines, nous avions publié un article sur les arnaques aux recharges de cartes prépayées et nous avons reçu énormément de retours à ce sujet. Nous avons donc choisi de dédier un article à chaque type d’arnaques (arnaques Cashlib donc, mais également Transcash, arnaques Paysafecard, arnaques PCS Mastercard, arnaques Tonéo ou encore arnaques Néosurf) afin de vous donner un peu plus d’informations sur le fonctionnement des ces fraudes et vous permettre de discuter vos expériences en commentaires de ces articles. Bonne lecture !

 

Premier point pour bien comprendre cet article : Cashlib, c’est quoi ?

 

Cashlib, ce sont des « coupons » (ou « bons » ou « recharges ») que vous pouvez acheter en ligne ou directement dans des commerces de types bureaux de tabac.

Ces bons comportent une information unique : un code à 16 chiffres –> Toute personne qui prend connaissance de ce code peut retirer l’argent, de manière anonyme.

A l’origine, il ne s’agit donc pas d’une arnaque mais d’un mode de paiement. Cela dit, cette méthode de paiement est très appréciée des arnaqueurs puisqu’intraçable.

 

Je vais développer ci-dessous quelques exemples d’arnaques au bon Cashlib que l’on retrouve souvent, mais vous le verrez, la finalité est toujours la même : l’arnaqueur va chercher à vous faire acheter des coupons, à récupérer le code unique qui se trouve sur ces coupons pour vous voler votre argent. Fin de l’histoire. Et puisqu’il peut récupérer cet argent de manière anonyme, il sera bien sûr impossible de le retrouver. (Et parce que vous aurez acheté ces coupons de votre plein grès, il vous sera compliqué – voire impossible – de récupérer la somme perdue)

 

Que faire de ces tickets Cashlib si l’on a pas donné les codes ?

 

C’est une question qui revient souvent : « Comment me faire rembourser des coupons Cashlib ? ». Certains internautes ont acheté des coupons Cashlib et ont senti l’arnaque assez tôt pour ne pas révéler le code. Mais alors, ils se retrouvent avec une certaine somme allant de 10 à +1000 euros sur un coupon… Comment récupérer cet argent ? Deux pistes de solution : Tenter de consulter Cashlib via leur formulaire de contact et leur expliquer la situation. Malheureusement, d’après les témoignages d’internautes, les remboursements ne sont pas systématiques, les demandes sont longues et complexes (ils demandent notamment beaucoup d’informations personnelles pour montrer patte blanche) et surtout, avec le Brexit les choses se sont compliquées dernièrement. Autre option, dépenser cet argent. Cashlib dresse la liste des e-commerces qui acceptent les paiements par coupons Cashlib par ici.

 

Exemples d’arnaques Cashlib

 

  • Achats sur Le Bon Coin (généralement pour des objets chers, types voitures, matériel informatique…), 
  • Email de la part d’un proche qui dit être dans une situation problématique
  • Proposition pour gagner de l’argent
  • Frais de douanes à régler suite à un achat à l’étranger
  • Annonce de location immobilière…
  • Arnaque à l’offre d’emploi…

 

Nous vous avons détaillé quelques unes de ces arnaques à la fin de cet article « Recharges de cartes prépayées : attention aux arnaques », nous ne détaillerons donc ici que l’arnaque à l’offre d’emploi :

 

Vous répondez à une annonce qui semble intéressante. L’auteur de l’annonce vous demande votre CV et vous pose des questions par mail. Au bout de quelques échanges, il vous annonce la bonne nouvelle : vous êtes recruté(e) ! (Parfois, vous recevez même un vrai-faux contrat de travail). Suite à cela, l’employeur vous envoie un « chèque d’avance de frais » (parce que le job nécessite des déplacements par exemple) que vous allez encaisser sur votre compte en banque. Quelques jours plus tard l’employeur-arnaqueur va prétexter une erreur dans le montant du chèque qu’il vous a envoyé ! Mais il vous fait confiance, vous allez lui rembourser ces 300 euros en trop qu’il vous a envoyé… et pour cela, quoi de mieux que le coupon ? C’est simple, rapide… et surtout intraçable ! L’arnaqueur pourra alors encaisser tranquillement les 300 euros… pendant que de votre côté, vous recevrez l’appel de votre banquier qui vous indiquera que le chèque encaissé était en fait en bois (faux chèque chèque volé…). Vous aurez alors perdu 300 euros… et la trace de l’arnaqueur qui ne répondra bien sûr plus jamais à vos sollicitations.

 

Pourquoi on tombe dans le panneau ? Parce que les arnaqueurs sont malins et n’hésitent pas à vous envoyer de faux documents pour vous prouver leur bonne foi et vous mettre en confiance. Il y a encore quelques années, on repérait les arnaques d’un coup d’oeil (notamment parce que les annonces étaient souvent jonchées de fautes d’orthographe !), désormais elles sont souvent très bien rédigées et finalement, la seule chose qui pourrait mettre la puce à l’oreille c’est le prix (bien souvent, les arnaqueurs proposent des offres trop belles pour être vraies).

On espère que cet article vous aura aidé. si vous le souhaitez, n’hésitez pas à :

  • partager cet article pour faire connaître ce type d’arnaques
  • laisser un commentaire si vous avez aimé l’article ou si vous voulez nous faire part de votre expérience

 

A bientôt.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *